La couleur fait rêver …

Posté par Amadeus le 9 mars 2011

Je vous le dis , la couleur fait rêver .
En face de vous un plateau de denrées colorées , des fruits je crois .
Ce sont des couleurs gaies , une petite farandole de joie , use vision de rêve . Un certain équilibre a été conservé , une symétrie  , il ne faudrait pas que les fruits s’envolent car le nihilisme est le mal et nous ne cherchons pas ce qui peut nous nuire , que l’égoïsme nous protège !
Mais non , cela ne nous fait pas réagir , la gastronomie est trop concrète pour s’associer au songe , nous restons les pieds sur terre , nos ailes refusent de s’ouvrir .

Désormais vous êtes ailleurs , la pluie cesse de marteler le pare-brise qui vous surplombe et en face de vous c’est un arc-en-ciel qui commence à apparaitre . Cette fois-ci votre imagination est plus prompte a réagir . Non , ce n’est pas un rêve mais un mythe qui vous vient a l’esprit ; le fameux chaudron d’or au pied du … Vous divaguez … Mais une fois de plus vous ne rêvez point , ce ne sont que de vulgaires fantasmes d’un autre temps , des idées reculés et toutes faites …
La troisième sera-t-elle la bonne ? 

Autour de vous c’est le noir , vous ouvrez les yeux , non , vous ne les ouvrez pas car vous ne le pouvez pas ; vous êtes aveugle .  
La seule couleur – est-ce une couleur ? – qui subsiste est le noir , partout , toujours le me motif .
Non , vous n’êtes pas né ainsi , des souvenirs épars parsèment votre esprit et vous le rappellent ; une voiture , un moment d’inattention , un verre de trop  et vous prenez votre envol …
Toujours tel quel , vous êtes dans la rue , vous avez raté l’intersection et la fatigue vous prend à bras le corps vous soulève et vous jette plus loin comme le vulgaire détritus que vous espérez ne pas être . Vous n’avez plus la force de demander pour la énième fois votre chemin a un passant , petite plèbe , petit peuple . Et alors contre toute attente , vous laissez votre séant reposer sur le bitume . Le sommeil vous happe et cette fois-ci c’est la bonne . Vous êtes vôtre propre démiurge , vous ne voyez rien mais les odeurs , oui les odeurs , des couleurs que vous aimeriez tant voir vous assaillent les narines , vous les imaginez , elles prennent forme et de multiples représentations vous viennent a l’esprit ; oh !  Du rouge ! Et cela ? Serait-ce du ? Oui c’est cela du bleu ! 

Des contrastes et des illusions …
Senteurs d’antan …
Va donc eh ! Matamore !
La couleur fait rêver .

J&A

Laisser un commentaire

 

Pièces de Théâtre - Lucile ... |
une écriveronne et des écri... |
TALES FROM THE STRANGE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BOSCO
| aerostat
| shinigani